Entretien avec un ostéo. Jeune maman, hormones, baby-blues…etc.

Y.Z: Nous, les jeunes mamans, sommes souvent épuisées.  Nous mettons nos états émotionnels et nos énervements journaliers sur le dos de la fatigue et des vieilles dames aux caisses de supermarché qui nous passent devant tout en nous prodiguant d’idiots conseils non-sollicités. J’ai entendu dire récemment que nous aussi devrions faire un « contrôle de routine » après l’épreuve olympique qu’est un accouchement, car si le bassin ne se remet pas en place correctement, cela joue directement sur nos émotions (et donc indirectement sur les disputes avec Monsieur Jeune Papa).
Pouvez-vous m’en dire plus?

 Problèmes post-accouchement

Frédéric Zenouda: Réglons définitivement un problème de sémantique : une vertèbre ou un bassin ne «se déplacent pas » c’est impossible si c’est le cas il faut se laisser emporter volontiers par les pompiers ou le Samu dans le premier service de chirurgie orthopédique pour un séjour d’au moins 3 mois.

Il est vrai que lors de la grossesse, l’imprégnation hormonale favorise le relâchement et l’élasticité de tout le système ligamentaire et musculaire de la jeune parturiente afin de lui permettre de réaliser l’exploit improbable à première vue de faire passer le bébé par un détroit au départ bien rigide. Mais la Progestérone (pro= pour  et gestérone = gestation) va faire son œuvre.

Donc, pour la jeune maman, il est absolument indispensable de faire une visite en même temps que son rejeton chez l’ostéopathe. De la même manière, soit grossesse et accouchement comme une lettre à la poste et la visite sera un contrôle de pied en cape à la recherche des améliorations et préventions possibles sur ce corps qui a quand même souffert de cette épreuve. Soit l’accouchement a été plus ou moins difficile, césarienne, épisiotomie, forceps, expression abdominale, temps de travail interminable, j’en passe et des meilleurs…

Dans tous ces cas et même les autres, il faut consulter, demandez juste à votre praticien quel rôle joue le coccyx sur l’équilibre hormonal de la femme ou quel impact de la péridurale sur le système nerveux, et si le baby blues trouvait son explication en partie dans les désordres de ces structures…

Donc avant de faire un passage à l’acte en trucidant les mamies qui font exprès de faire leurs courses à 18h aux heures de pointes, allez faire un tour avant chez votre thérapeute qui saura apaiser la tempête hormonale et vous permettre de retrouver plus rapidement un équilibre somato-émotionnel.

Jeunes papas !

Soyons solidaires, nos femmes sont des extra terrestres dans ces périodes, il n’existe pas de mode d’emploi (même en suédois dans le texte chez Ikea) cessez d’essayer de comprendre, votre combat est vain ! Soyons présents, attentifs, bienveillants car jamais nous ne saurons ce qu’elles ont vécu. Trouvons et faisons notre place dans cette complicité fusionnelle entre maman et bébé, affirmons notre volonté de bien faire et faisons le sans jugement ni dictat. Si vous avez passé les 3 premiers mois sans quitter votre femme alors le bonheur vous attend.

Cet article a été posté dans Ostéo grossesse et bébé et taggé , , , , , , , , . Mettez en signet avec le permalien.

5 Responses to Entretien avec un ostéo. Jeune maman, hormones, baby-blues…etc.

  1. Violaine says:

    Après mon accouchement j’avais très mal au coccyx. Je n’avais pas les moyens d’aller chez l’ostéo. J’y ai emmené mon fils mais pour moi, comme l’accouchement s’est bien passé, je ne pensais pas que c’était nécessaire. C’était un second, tout était serein, sans péri, sans instruments. En fait j’ai attendu 10 mois avant d’aller consulter. Et là en 1 séance + une « retouche » 2 semaines après, c’était le jour et la nuit. Je pouvais enfin rester 2h assise sur ma chaise ou me relever d’un fauteuil de train sans grimacer. Après ce que je n’avais pas mesuré ni compris c’est l’impact sur les émotions. La première séance m’a énormément retournée au niveau émotionnel. Depuis je me sens plus sereine et je ne crie presque plus en famille !
    Merci pour cet article que je confirme à 100%!!

    • Violaine says:

      Juste une précision : j’étais allé voir un premier ostéo qui a essayé de traiter. Aucun changement (mais un mal de chien !!!). Il m’a dit alors qu’il fallait une manipulation interne par voie rectacle. Que lui ne le faisait pas je devais aller voir un de ses confrères. Ça m’ennuyait un peu. J’ai posé la question à une autre ostéo femme dont j’avais entendu parler. Elle m’a dit qu’elle faisait beaucoup d’ostéopathie gynécologique. Et j’étais beaucoup plus à l’aise à cette idée (voie vaginale), et que ce soit fait par une femme. (si ça peut en aider certaines 😉 ) Sinon bon appétit si vous êtes à table…

  2. Anne-Sophie says:

    Moi je croyais que j’étais dépressive. Je ne me reconnaissais plus. Je gueulais sur mes enfants et mon mari tout le temps depuis mon accouchement.. J’avais honte de moi. Je n’osais plus regarder les voisins qui devaient m’entendre crier. Et j’ai appris cette histoire de sacrum lié au système para-sympathique (emotionel).Je suis allée voir une ostéo qui m’a dit : « le sacrum doit bouger. En ostéo le mouvemet c’est la vie. Le votre est fixé dans 4 directions sur 6. Vous devez souffrir énormément, physiquement et psychiquement. On va traiter ça tout doucement, ça va aller beaucoup mieux. «

  3. Lilou34 says:

    ça devrait être obligatoire la passage chez l’ostéo! pour maman et bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *