Parcours d’une femme sage… Cathy nous raconte!

sage-femme coussin les babilleusesSage femme depuis 1994, j’ai rencontré et accompagné de nombreux couples à la naissance de leur(s) enfant(s).

Tout d’abord, j’ai travaillé en salle d’accouchement quelques années. Mais très vite, je me suis rendu compte que, certes, la relation avec la femme qui accouche est intense – car nous partageons un moment important de sa vie, moment inoubliable pour elle et nous nous devons d’être présentes et disponibles- mais que cette relation  peut être perturbée, entravée, par les gestes techniques, le surplus de travail, la médicalisation et l’administratif.

L’instant est fort mais trop court et cela me laissait très souvent un goût amer.

Puis, j’ai eu  la joie d’avoir deux garçons. La naissance du premier m’a appris combien il était difficile d’être à la fois sage femme et mère. L’arrivée du deuxième a consolidé mes compétences de mère : se savoir inné et instinctif qui me certifiait que ce que je faisais était juste.

Plus tard, lorsque l’opportunité de la vie m’aide à m’installer en libéral, je découvre alors ce que le mot « accompagnement » signifie. Je me sens donc en accord avec moi-même.

  • Dès le quatrième mois de grossesse, au cours de l’entretien prénatal précoce, nous faisons connaissance et tout en créant un climat de confiance, les couples m’autorisent à rentrer dans leur intimité, condition primordiale pour les aider et les accompagner vers l’autonomie.
  • Puis rapidement nous commençons la préparation à la naissance :
  • Préparation classique pour les 1ers bébés
  • Accompagnement en haptonomie pour favoriser la relation affective
  • Préparation sophrologie pour les mamans plus centrées sur leurs corps.
  • Vers la fin du neuvième mois, je surveille le bébé avec des monitorings. Cela nous permet de reprendre les notions abordées en préparation, de reparler du « lâcher prise » de l’accouchement et des derniers stress avant le jour J.
  • A la sortie de la maternité, le couple vient me présenter leur bébé et nous reparlons de la naissance et les éventuelles difficultés.
  • Quelques mois plus tard, avec la rééducation périnéale, j’accompagne la femme dans la fermeture pour se retrouver de nouveau femme.

Je partage donc plus de dix mois avec les couples à discuter, à les  rassurer et je redécouvre mon métier : être celle qui accompagne les couples pendant une période de grande vulnérabilité en veillant qu’ils ne se mettent pas en danger.

Etre sage femme, c’est accepter que chaque femme soit unique. C’est apprendre à se laisser enseigner par les parents et par les bébés.

La sage femme, c’est celle qui a « le savoir »des femmes. On ne trouve pas ce savoir dans les livres mais dans les Femmes. Il se transmet de femme en femme et évolue avec chacune d’elle.

Sachons rester à l’écoute de ce savoir.

Cathy A.

Cet article a été posté dans Les autres (c'est pas l'enfer...), Sage-femme et taggé , , . Mettez en signet avec le permalien.

2 Responses to Parcours d’une femme sage… Cathy nous raconte!

  1. TAUKAPA says:

    Bonjour à la maman qui a « inventé » ce site, je me rappelle à tes souvenirs car tu as été présente durant ma première grossesse, c’est toi qui conduisait la voiture et tu es venue encore lors de la naissance de mon deuxième. C’était en Normandie !
    Bravo pour ton site. Je t’embrasse. Claire

    • manager says:

      CLAIIIIIRE!
      Voilà; ça fait un an que j’ai vu passer ton commentaire, et avec les 150 spams que je reçois chaque jour, mon déménagement et le déménagement de la boite, la gestion de celle-ci… je n’ai jamais eu le temps de traiter ces spams et retrouver les « vrais » commentaires jusqu’à aujourd’hui!
      voilà, c’est fait :)
      Très heureuse d’avoir un coucou de toi <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *