Germain en cure de Thalasso

Ils m’ont collé du chocolat dans le bec. Une mousse au chocolat noir de grande qualité même.
Ils sont sympas ces nains finalement. Bon, le petit allait un peu vite pour m’enfourner les cuillères et ça aurait été bien que j’aie une bouche, mais sinon, ils sont sympas.
Bon, après, c’était une autre affaire. Ils ont voulu qu’on aille jouer au bateau pirate dans la salle de jeux donc je me suis retrouvé par terre à recevoir des boulets de canons sur la tête.

–    A l’abordaaaaaaage Germain !!!

–    Vi, je vais te touillé avec mon boulet de canon !!!!

Et puis tout d’un coup, des pas lourds et une voix stridente :

–    Non mais qu’est-ce que vous faites les nains ?

–    Bin, on joue aux pirates !

–   Avec des boulettes de papier toutes mâchouillées ?

–   Oui, c’est les boulets de canon maman

–   Non mais il y en a partout sur le coussin là, c’est dégoûtant, il est tout baveux.
Et qu’est-ce que c’est que ce truc marronnasse dessus. Ne me dites pas que vous avez fait caca sur le coussin les mecs ???

–   Non, c’est Germain, il voulait du chocolat.

–   Mais bien sûr, non mais ça ne va pas bien vous deux

–   Si Ge’main i aime lé rorolat !!

Je me suis retrouvé tout nu, tout en microbille, posé sur un lit. Glaglagla. Une gentille main de nain s’est posée sur moi :

–    T’en fais pas Germain, maman va laver ta peau

–    Vi à la machine Ge’main, tou prop’

On m’a fourré dans un truc en métal tout froid. Avec des voisins qui sentaient le nain, le pipi et la transpi. Biiiiiih. Un slip, une paire de chaussette, une chemise de Mâle et un petit haut tâché de vomi. Merci la compagnie !

J’ai reçu une pastille fraîcheur des Alpes sur la tête. Puis une deuxième. Sympa l’ambiance ici.
J’ai essayé d’entamer la conversation avec un slip Spiderman mais il n’avait pas l’air d’humeur à papoter.

Tant pis.

Tout d’un coup, une cascade d’eau s’abat sur moi et des jets puissants me chatouillent le tissu.

Des buses de massage ? Génial !

Je profite de ce soin (un peu trop collectif à mon goût, certes) et je vois derrière la vitre deux paires d’yeux de nains qui me regardent.

De très loin j’entends :

coussin maternité enfant

–    Bon voyage Germain !

–    Salut mon pote !

On dirait qu’ils regardent la télé. Ils sont subjugués. C’est fou ça. Ils sont gentils mais un peu niais tout de même…

Et ça tourner, et ça chatouille, et je me prends le slip sur la tête (berk). Ca tourne très vite, trop vite, beurb, je comprends pourquoi le petit haut était plein de vomi. Je me sens mal.
OUF ! Un jet d’eau fraîche et un petit tournicoti, ça remet les idées en place.

Quarante-cinq minutes de spa plus tard, je ressors de là épuisé. Je sens bon et on me met à bronzer dans le solarium. Je m’assoupis alors enfin.

C’est le souci avec les cures de thalasso, ça te lessive.

Cet article a été posté dans Germain le coussin et les nains et taggé , , , , , , , , . Mettez en signet avec le permalien.

5 Responses to Germain en cure de Thalasso

  1. Amala says:

    Trop rigolo comme l’âne trotro…. c’est pas de tout repos la vie d’un coussin , pourtant ceux des babilleuses ont la vie dure …..mais longue : mes deux petits enfants se disputent le même depuis six ans. Il a été regonflé , comme mon coussin de lecture, grâce aux billes vendues en plus pour pas cher. Bravo !

  2. Mère Blabla says:

    Top l’histoire de Germain!

  3. inzemood says:

    Pauv’ Germain pas top les compagnons de Thalasso 😉
    Merci.

  4. nolwenn says:

    Adore les tribulations de Germain…
    Comment j’avais pu le louper celui-là ?

  5. Veronique says:

    La rencontre de mes deux idoles ! Notre coussin c’est Jean-François !
    Bravo Marie pour ton blog et toutes tes participations webesques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *