Le trottoir, c’est pas fait pour les con…(ducteur)s

Amis automobilistes et conducteurs de 2 roues :

Lorsque vous ne trouvez pas de place et que vous vous garez sur les trottoirs, votre véhicule, certes, est parqué.

Vous pouvez, certes, aller faire votre course ultra rapide d’une heure ou deux.

Les piétons peuvent, certes, passer en pas chassé latéral gauche ralenti entre votre véhicule et, au choix, le mur tapissé d’urine et de résidus de m* de chien à 15cm, soit, seconde option,  la proximité anti canonique de la route et de ses chauffards (note : eh oui, pourquoi circuler à 50km/h en ville, voir moins, alors qu’il est désopilant de foncer et voir les piétons bondir contre le mur, les mamans arracher le bras de leur enfant pour le rapatrier sur le mur odoriférant). Certes.

En revanche, les personnes en chaise roulante ou les parents munis d’une poussette, eux, doivent descendre du trottoir, rouler 3 à 5m (voir plus quand il y a une barrière) sur la route, afin de retrouver la sécurité du trottoir.

Note : en cas d’accident, je doute que la personne handicapée ou la mère de famille et ses enfants soient couverts s’ils sont sur la route.

Pour info : une personne en fauteuil roulant doit faire un effort pour descendre et remonter du trottoir d’environ 90kg (15kg le fauteuil, 65 kg la personne, 6 kg sac à main et courses). Une mère de famille pousse et porte environ 40kg (15kg la poussette 3 roues « ultra maniable », 8kg le bébé, 2kg sac à main et à langer, 14kg de courses) + un enfant un peu plus grand qui marche, qu’il faut contrôler sur la route. Parce que le trottoir est occupé.

Ami con-ducteur, ne soit pas étonné si lorsque tu rentres, tu trouves ta femme légèrement sur les rotules et les nerfs, et ta tante au téléphone un peu agacée suite à ses courses de Noël en ville… et en chaise roulante. Prends ton mal en patience, et fais un tour de plus, ou paies-toi le parking souterrain… MERCI POUR EUX!

Cet article a été posté dans Coups de gueule et taggé , , . Mettez en signet avec le permalien.

4 Responses to Le trottoir, c’est pas fait pour les con…(ducteur)s

  1. éléoude says:

    c’est tellement vrai !!!
    j’ai un ainé qui va à l’école, je l’emmène le matin, et vais le rechercher le soir et le midi, je trimballe un deuxième en poussette (2 ans quand même donc pas léger le colis) et je dois systématiquement, au moins une fois par jour, me bagarrer pour atteindre la grille de l’école, sans compter tous ceux qui squattent le passage piéton parce qu’il faudrait pas marcher 200 mètres pour aller récupérer chouchou
    je suis excédée et me demande tous les jours si je ne vais pas finir par en insulter un ou deux !

  2. ausseil says:

    il n’y a pas que les voitures il y a les gens tout court, qui reste devant font mine de ne pas te voir alors que tu es enceinte ou en poussette ou en béquilles etc…La plupart des gens sont vraiment malpolis!

  3. Sandrine P says:

    pour info que ce soit une voiture ou une poubelle qui gène le passage des piéton c’est la personne qui a causé cette gène qui est responsable et qui paiera toute sa vie de son porte monnaie et de sa conscience la paraplégie de l’enfant dans la poussette ou l’amputation des jambes de la maman (liste non exhaustive) ce qui bien sur ne sera jamais assez pour compenser une vie foutue en l’air!
    crois moi c’est l’expérience qui parle.

  4. manager says:

    @Sandrine: c’est très fort ce que tu dis. Et très vrai. Combien d’accidents encore pour que chacun fasse attention et prennent conscience de « l’autre » ?!!

    A toutes..
    Hier, j’allais dans un cabinet de kiné avec lequel j’avais rendez-vous. Ils voulaient voir et tester les coussins. Pas le temps de manger le midi, trop de boulot. Un morceau de fromage dans l’estomac et le pas rapide parce que juste à l’heure.
    Un énorme sac avec un coussin de maternité dedans, + un en mousse à mémoire de forme, + des plaquettes publicitaires pour Les Babilleuses. Bébé en porte-bébé (à quand la place en crèche déjà?) Je marche vite, les tracts posés sur le gros coussin glissent hors du sac, une centaine s’en retrouve sur le trottoir. Vous vous êtes déjà baissées avec un porte-bébé et un 9kg dedans? (oui, bien-sûr, je sais que oui!). Une jolie nana, la quarantaine, qui promène tranquillement son chien, ralenti. Elle attend que je finisse de tout ramasser, relève mes os et les kilos de mon bébé, reprenne mon énorme sac, et lui laisse enfin la place de passer sur le trottoir. Elle sourit avec condescendance et passe.
    Il semble que pas une seconde, une étincelle ne lui ait traversé les neurones lui indiquant qu’éventuellement elle pourrait se baisser pour m’aider. Car, non contente de faire un geste envers la race humaine et lui prouver sa capacité d’empathie… elle aurait aussi pu passer plus vite, afin de continuer en perdant moins de temps, à promener tranquillement son chien. Non, vraiment, elle n’a pas du y penser. Cerveau mal entrainé probablement…
    Yaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *